Knipaellii 7

Du fer, de la moisissure, du béton.

Difficile de donner une impression générale du Monument.

Hell bicolore, échouée penchée, façon Derelict. Massive.

Vaisseau brut au toit convexe.

Enclume herculéenne, ployée sous le coup d’un marteau colossal.

Verdandi nous fait remarquer qu’il fait frais, qu’il n’y a plus aucun moustique. Sa voix, contre la paroi, sonne plus vénérable, plus creuse, comme issue d’une caverne.

Urdr lèche une verrue de moisi et déclare qu’il y en a trop peu, qu’il devrait y en avoir plus. Je pense que Kärsher pourrait être le nom d’un des personnages de la saga des Niebelungen.

Peut-être qu’il crèche près de Knipaellii ?

On ne peut pas entrer par là.

On n’est pas les seules à avoir essayé d’entrer, mais on est clairement les moins brutasses.

Verdandi veut entrer par la bouche d’égouts mais Urdr lui raconte un truc sur le tétanos et ça la dissuade.

À l’arrière, dans le sol, sous un très grand frêne, une petite trappe en bois, qui jure avec le brutalisme soviétique du Monument.

À notre grande surprise, la poignée se laisse poliment actionner.

Vous n’allez pas croire ce qu’on a trouvé en dessous.

Je suis trop naze pour en parler maintenant.

Je me reconnecte demain.

Knipaellii 6

On y est.

6 jours à marcher le long d’un grillage de merde et on y est.

Le. Monument. Est. Incroyable.

Verdandi s’est mise pieds nus, comme une groupie de U.F.O seventies dans le désert du Nevada. J’ai cru qu’elle saignait des pieds, mais elle a juste écrasé blinde de fraises des bois. Urdr a dit « Le Palais de Justice de Bruxelles occupe une surface au sol de 26 000 mètres carrés. Il pourrait contenir la basilique de Rome. Ce truc peut contenir le Palais de Justice de Bruxelles. »

Je vous jure, les louttes, on se croirait à Burning Man, version Frozen.

Allez, on va explorer tout ça. 

Je vous poste des photos dès que. 

Que Freya bénisse la 4G finlandaise !

Knipaellii 5

Ça grogne dans les bois. 

Avant de parler du Monument, Svetlana et moi, on faisait de la linguistique comparée de restau U. Slave, scandinave. Elle m’a dit que l’ours se disait genre « Metsviète » en russe, ce qui signifie : « amateur de miel » pour éviter d’avoir à prononcer son véritable nom. Même racine que « bear » et « björn ». Une sorte de Bèèèèère maléfique. Que c’était un dieu. Qu’on se condamnait à simplement le nommer. De là on a dérivé vers le rade le plus proche et les périphrases homériques.

Je vous assure que je l’entends.

Ce ‘soir’, dernier bivouac dans le jour ras de la nuit nordique. Si on ne trouve pas le Monument demain, on plie bagage. 

Verdandi a des ampoules.

Knipaellii 4

Je l’ai de nouveau entendu. Les filles pas. 

Un cri guttural et râpeux, qui résonne. J’ai tout juste eu le temps de déclencher le Tascam. Mais bizarrement, au lieu d’un grognement, ça donné ce truc :

On longe le grillage. Herbe piétinée. Piste scabreuse. Effluves de sapin pire que dans la salle de bains de ma grand-mère.

Je n’ai jamais entendu d’ours de ma vie.

Si ça tombe, c’en est un.

Il y en aurait 1553 en Finlande, d’après K. 

Message personnel : K., si tu lis ceci, raconte-nous un peu ce qui se passe en Sibérie ! T’as complètement disparu du forum !

Urdr commence à compter ses pas, c’est crispant.

Moi je tapote ma boussole comme si elle s’était bloquée façon film d’horreur.

Le mot de la fin, je le laisse à Verdandi : « C’est bon, détends-toi, on n’est pas dans The Thing ».

Knipaelli 3

On chauffe.

Peut-être.

Le sentier s’articule autour d’un long et sinueux grillage. Je ne sais pas si c’est le fait des bêtes ou des humains, toute cette terre piétinée. Cette langue glabre d’herbe. Ou peut-être y a-t-on versé du DDT ? C’était quoi, l’équivalent de cette merde, chez les Soviets ?

Si le Monument est bien abandonné depuis 1991, comme nous ont bavassé Svetlana et Nadejda, qui vient par ici ?

Des bêtes.

Verdandi a « trop hâte » de les voir. Moi pas, j’avoue. Ce matin, vers 2h00, j’ai entendu un cerf bramer. J’ai dit « C’est beau, le brâme du cerf ». Urdr m’a rappelé qu’on était au solstice et que par ailleurs elle n’avait rien entendu. 

V. non plus.

Ah well…

Cette « nuit », on bivouaque quand même collées au grillage.

Pourquoi personne n’a encore pensé à lyophiliser la bière ?

Knipaellii 2

Devant nous, des sapins, des sapins. Comme un dais palpitant sur la tente de campagne d’Attila. Oui, je l’imagine haute et kaki. Et Attila dedans gigantesque et en treillis. Je sais, Hélène Baudet, je sais. Je vous entends d’ici : syncrétisme, anachronisme…

C’EST LES SKALDES QUI ONT COMMENCÉ ! 

Je m’égare.

Pour de vrai.

On s’égare.

Deuxième journée de rando. Deuxième camp de base. Troisième café dégueu. Et toujours pas de Monument.

Je commence à me demander si les Russes n’ont pas complètement déliré.

Knipaellii 1

On est sur place à l’aube tôt.

Ou tard, c’est selon.

Lumière claire, franche et blanche comme un flash mal réglé de photo atmosphérisante.

Il fait 12 torrides degrés celsius.

Verdandi est énervante de dynamisme. 

Je ne sais plus à quand remonte ma dernière aube. 

Note to self : j’aime ça, le matin. Le droit d’être fatiguée et grognon.

Le Nord de la Finlande, c’est comme de la coke coupée aux amphètes.

Urdr débarrasse le van sans rien dire. Elle a tout mis dans des boîtes classées par tailles et par couleurs.

Je vous laisse deviner comment j’occupe mon temps. Les tentes se font toutes seules de nos jours, mais toujours pas le café.

Allez, à demain le pious.