Prophéties

Avant de rejoindre R. en Sibérie, K. m’a expliqué que les Japonais prédisaient l’avenir en se postant à des carrefours ou sous des ponts. En écoutant les phrases anonymes qui s’y échangeaient aléatoirement.

Aujourd’hui, il fait une chaleur à crever. J’ai passé la journée sous le pont Chinois et j’ai noté tout ce que j’entendais.

« On est d’accord. »

« C’est ton dernier mot ? »

« Une vraie intelligence artificielle va créer du chaos pour mettre de l’humanité »

« L’îlot glabre de la fac de lettres »

« Flash est mort »

« Ne frappe pas à la porte ! »

« Lorsque les outils meurent, ça a des conséquences. »

« – Les rats étaient partis
– Passe moi la souris »

« A Pékin, on ne voit pas les étoiles.
Mais les dumplings étaient quand même vachement bons »

« Ballon After Canon
Culture du Grillon »

« C’est triste, j’avoue. »

«  Bourdons chelous. Ils buzzent. »

« Il y a quatre numéros. Mais du coup il ne m’a donné que trois numéros. »

« Je t’appelle de l’ombre »

« On est d’accord. »

« C’est ton dernier mot ? »

« Je germe donc je sais. »

A plus dans les prairies toujours vertes ! (Si on tient jusque-là.)

Skuld

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *